top of page
  • Comment savoir s’il y a une formation dans ma région ?
    Pour connaître les dates de formation dans votre région, il vous suffit de consulter le site www.derniers-secours.fr. Les prochaines dates de formation apparaissent en page d’accueil. Vous pouvez aussi consulter la page « Dans ma région » pour consulter les futures formations qui auront lieu dans votre territoire. Sur cette page vous trouverez également l’adresse électronique du référent Derniers Secours de votre région.
  • Comment s’inscrire à une formation ?
    Une fois que vous avez repéré une date de formation qui vous convient, les inscriptions aux formations se font par mail à l’adresse du contact régional ou départemental. Dans le mail, il faut indiquer vos noms et prénoms, un numéro de téléphone et préciser si vous êtes soignant ou non, si vous souhaitez participer comme « grand public » ou dans le but de devenir formateur (seuls les soignants ou bénévoles expérimentés en soins palliatifs peuvent devenir formateurs). Vous recevrez une réponse par mail. Votre inscription n’est confirmée qu’après réception de ce mail de confirmation.
  • Est-ce que la formation est payante ?
    La formation est gratuite et ouverte à tous. Chaque participant est libre de participer aux frais jusqu’à 20€. Par ailleurs, si vous souhaitez soutenir financièrement la démarche et le déploiement de Derniers Secours en France, cliquez ici ou contactez-nous directement à : derniers-secours@sfap.org.
  • Combien de personnes participent à une formation ?
    En présentiel comme en distanciel, la formation est dispensée à une quinzaine de personnes. Les inscriptions se font par ordre d’arrivée et dans la limite de cette jauge.
  • Quelles sont les clés, les outils qui sont transmis lors de la formation ?
    La formation Derniers Secours enseigne quelques étapes clés, elle apporte des repères et des conseils simples pour des gestes, des mots : un savoir-être pour accompagner, entourer et prendre soin d’une personne gravement malade. Les 4 modules de la formation permettent d’évoquer des aspects concrets comme le processus de la fin de vie et ses symptômes, de donner des « outils » : quelques gestes pratiques à apporter (soins de bouche, points d’acupression…), des mots qui soulagent. Les formateurs traitent aussi des directives anticipées, de la personne de confiance, les droits (comme celui de ramener le corps de la personne décidée à domicile). Enfin, l’accompagnement spirituel, les obsèques, les rituels, et le travail de deuil sont aussi abordés.
  • Faut-il préparer quelque chose pour la formation ?
    La formation ne nécessite aucun prérequis, aucune connaissance ni aucune préparation. Elle requiert simplement un état de curiosité et d’ouverture aux sujets de la fin de vie, de la mort et du deuil qui seront abordés.
  • Faut-il apporter quelque chose à la formation ?
    La formation ne nécessite aucun matériel particulier. Il peut être utile d’apporter de quoi prendre des notes si besoin. A la fin de la session, un document sera distribué à chaque participant. Il comprend des renseignements pratiques et des contacts relais pour chaque région.
  • Combien de temps dure la formation ?
    Il existe deux formats de la formation Derniers Secours en présentiel : un format d’une demi-journée et un format d’une journée où le déjeuner est pris en commun, chacun apportant son repas. En distanciel, la formation se déroule sur une demi-journée.
  • Y a-t-il une limite d’âge pour venir ?
    La formation Derniers Secours est ouverte à toutes et tous, sous réserve d’être majeur, sans limite d’âge.
  • Faut-il avoir un parent malade pour y assister ?
    Il n’y a pas de condition pour participer à une formation Derniers Secours. Chaque participant a une histoire différente. La formation s’adresse bien entendu aux aidants familiaux et à l’entourage d’une personne gravement malade ou en fin de vie. Mais Derniers Secours est aussi une sensibilisation pour tous ceux qui se questionnent sur la mort et les derniers moments de la vie.
  • Faut-il avoir des notions médicales pour y assister ?
    La formation ne nécessite aucun prérequis, aucune connaissance particulière. Toute personne désireuse de mieux appréhender la fin de vie, sa réalité et ses questionnements peut participer à la formation. Le cours est dispensé dans un langage compréhensible par tous, quelle que soit l’histoire des personnes présentes.
  • Est-ce que la formation est qualifiante / diplômante ?
    Non, la formation Derniers Secours est une sensibilisation à destination du grand public, elle ne sanctionne aucune compétence reconnue par les professions médico-sociales. Ce n’est donc pas une formation diplômante, mais une attestation de participation est remise à chaque participant.
  • Qui sont les intervenants dans ces formations ?
    Chaque session est animée par un binôme soignant/non soignant expérimenté en soins palliatifs. Ce binôme a été formé à la méthode Derniers Secours issue du concept ©Last Aid International du docteur Georg Bollig. Les formateurs interviennent bénévolement.
  • Est-ce que la formation peut soutenir des personnes en souffrance (aidants, personnes endeuillées…) ?
    La formation est un lieu de sensibilisation, ce n’est pas un espace d’accompagnement psychologique des participants ni une thérapie de groupe. Derniers Secours ne se substitue pas à une démarche d’aide ou de suivi psychologique dont le participant pourrait avoir besoin par ailleurs. Les personnes ayant besoin d’un soutien moral ou psychologique peuvent se rapprocher d’associations d’aide aux aidants ou aux personnes endeuillées.
  • Y a-t-il des formations en langues étrangères ?
    Derniers Secours est dispensé en langue française, dans un langage compréhensible par tous. Pour toute demande de formation dans une autre langue, cliquez ici ou contactez-nous directement à : derniers-secours@sfap.org.
  • Y a-t-il des formations en visioconférence ?
    Oui, la formation est également dispensée en distanciel. Pour vous renseigner sur les sessions, aller sur le site www.derniers-secours.fr.
  • Est-ce que je peux venir seulement le matin ou l’après-midi ?
    La formation Derniers Secours est conçue pour être suivie dans sa totalité, en 4 ou 6h selon le format de la formation. Ce temps permet aussi des échanges entre participants.
  • Puis-je suivre la formation deux fois ?
    La formation Derniers Secours se déploie en France à partir de l’automne 2022. Elle vise à toucher un maximum de personnes intéressées et désireuses de mieux appréhender la fin de vie, sa réalité et ses questionnements. La priorité est donnée aux personnes n’ayant pas encore participé à une session. Le document remis à chaque participant et le site Internet www.derniers-secours.fr peuvent apporter des informations et des contacts après la formation.
  • Puis-je organiser une formation dans ma région ?
    Dans le cadre de son déploiement dans les régions, l’équipe Derniers Secours est à la recherche de personnes relais pour l’organisation des futures sessions. Si vous adhérez à la démarche de Derniers Secours et souhaitez contribuer à son déploiement, vous pouvez prendre contact avec l’équipe en cliquant ici ou en écrivant directement à : derniers-secours@sfap.org.
  • Puis-je devenir formateur ? Comment ?
    Si vous êtes intéressé par le projet, que vous adhérez à la démarche et que vous avez une expérience en soins palliatifs, vous pouvez postuler pour devenir formateur Derniers Secours, à cette adresse : derniers-secours@sfap.org Un entretien vous sera proposé. Les conditions pour devenir formateur sont les suivantes : motivation, adhésion à la démarche des derniers secours, expérience en soins palliatifs, compétences d’animation et pédagogique, engagement à mettre en place et animer des sessions Derniers Secours, adhésion à la SFAP. Pour devenir formateur, il faut avoir suivi une session grand public, avant de participer à la formation des formateurs.
  • Qui est à l’origine de ces formations ?
    Le concept ©Last Aid International a été imaginé par le docteur Georg Bollig - médecin en soins palliatifs et en médecine d’urgence en Allemagne - sur le modèle des cours de Premiers Secours. Les premières formations ont eu lieu en 2015 en Allemagne. Last Aid est désormais disponible - ou sur le point de l’être - en Australie, Autriche, Bulgarie, Brésil, Canada, Danemark, Ecosse, Estonie, Irlande, Italie (Sud Tyrol), Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Norvège, Roumanie, Slovénie, Suède et Suisse. Chaque pays dispose d’une licence unique. En France c’est la SFAP (Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs) qui détient la licence « Derniers Secours », déclinaison francophone de Last Aid.
  • Qui paie ces formations ?
    La Société Française d’Accompagnement et soins Palliatifs (SFAP) prend en charge l’organisation, la mise en place et la communication autour du projet. Pour couvrir ces frais, elle noue des partenariats et peut faire des appels aux dons. Les participants des sessions sont libres de contribuer aux frais jusqu’à 20€. Si vous souhaitez soutenir Derniers Secours financièrement, vous pouvez contacter l’équipe à l’adresse : derniers-secours@sfap.org ou via le site.
  • Quel est le rôle de la SFAP ?
    La Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP) a acquis la licence « Last Aid » © pour la France. Il y a une seule licence par pays. A ce titre, la SFAP pilote, met en place et dispense la formation sur tout le territoire. Elle forme les formateurs, fait connaitre le projet, et crée des partenariats. Des équipes bénévoles se montent dans les régions pour communiquer, organiser et faire vivre la formation selon le concept original du docteur Georg Bollig qui en est l’initiateur depuis 2015. La SFAP est le référent français « Last Aid » auprès des autres pays concernés et par là même garante de la qualité et de l’évolution du contenu de la formation dans le temps.
  • Quels sont les besoins de partenariats/ financements du projet Derniers Secours?
    Dans le cadre de son déploiement en France, Derniers Secours est à la recherche de partenaires opérationnels ou financiers qui adhèrent au projet et souhaitent contribuer à son organisation et à sa visibilité auprès des collectivités et des entreprises. Vous pouvez prendre contact via le site internet www.derniers-secours.fr. Par avance nous vous remercions de votre intérêt pour ce projet inédit qui œuvre pour une société plus solidaire où la mort n’est pas cachée, une société du prendre soin dont nous avons - et aurons - de plus en plus besoin.

FAQ (Foire aux questions)

bottom of page